High TechTests

iPhone 3G : le test

Vous l’attendiez depuis des années : voici le test de l’iPhone 3G, l’avant-avant-dernier petit bijou de la firme de Cupertino. À lire au second degré ;-)

Design

En se démarquant de son prédécesseur, l’iPhone 3G adopte un design tout en rondeur et inaugure l’ère du plastique. Sa forme bombée facilite la prise en main et s’avère fort agréable. Sur ce point précis, l’aspect anguleux de l’iPhone 4 se révèle moins pratique.

Pour des raisons techniques, Apple a décidé d’abandonner l’aluminium de la face arrière pour se tourner vers le plastique. En plus de laisser des traces de doigts particulièrement disgracieuses, cette coque se dégrade rapidement pour finir par laisser (sacrilège !) des griffures inaltérables sur la pomme argentée. À l’heure où le MacBook blanc n’est plus qu’un souvenir et qu’Apple tend à uniformiser ses produits autour du design unibody, il serait temps de revenir à un iPhone mettant à profit l’aluminium non ?

Utilisation

Là où l’iPhone premier du nom essayait, tant bien que mal, de trianguler les signaux Wifi pour deviner grossièrement sa position, l’iPhone 3G dispose d’une vraie puce GPS. Celà permet de se localiser rapidement et précisément. Mais l’innovation majeure de ce smartphone, c’est l’utilisation de la technologie 3G qui permet un accès rapide à internet et au courrier électronique où que vous soyez.

Seulement voilà, les années passent tout comme les mises à jour. On installe iPhone OS 3.0, puis iOS 4.0. Et là c’est le drame. Sous couvert de vous offrir la seule fonctionnalité compatible avec votre smartphone vieillissant (les dossiers sur la page d’accueil), ces mises à jour ont considérablement ralenti votre iPhone 3G. «L’iPhone que vous attendiez» porte désormais bien son nom, car on passe son temps à l’attendre.

Imaginez que vous ayez rendez-vous avec quelqu’un de très important dans un lieu que vous ne connaissez pas. Perdu et pressé, vous désirez mettre à profit le gadget High-Tech qui sommeille dans votre poche, et qui vous coûte la bagatelle de 50€ par mois. Grave erreur ! Après avoir lancé l’application «Plans», vous patientez : l’application semble se charger mais elle n’affiche ni la carte, ni votre position. Après 5 minutes d’attente, toujours rien. Ah si ! L’application s’est fermée toute seule !

En bref

L’iPhone 3G a-t-il mal veilli ? Sommes-nous devenu trop exigeant ? Les deux réponses sont probablement vraies. Apple pousserait-il à la consomation avec ses mises à jour ? C’est probable, surtout qu’il se murmure que la fonctionnalité phare de l’iPhone 5, la dictée vocale, ne serait pas compatible avec l’iPhone 4. La même obsolescence guette-t-elle l’iPhone 5 ? À tous les coups, mais on va bien frimer avec, pendant quelques temps. Et c’est ce qui compte, non ?

10 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page