arret-google-reader

Au fond de moi, j’ai toujours su que ce moment allait arriver. Je savais pertinemment que Google Reader était, à plus ou moins court terme, voué à disparaître. Ce jour est venu. Sans crier gare, Google vient d’annoncer que l’échéance tant redoutée a été fixée au 1er juillet prochain, date à laquelle cet excellent agrégateur de flux RSS passera à finalement à la trappe…

Rejoignant une flopée d’autres services interrompus brusquement pour des raisons plus ou moins claires et justifiées, Google Reader qui fut lancé le 7 octobre 2005 aura rendus de bons et loyaux services à bien des internautes et plus particulièrement aux blogueurs et éditeurs de sites internet pour lesquels il était devenu un outil indispensable.

Alors d’accord, ce n’est pas la fin du monde. Certes, bien d’autres solutions telles que Feedly, Reeder, FlipBoard ou encore FeedDemon pour ne citer qu’eux s’offrent à nous mais la simplicité et l’efficacité de Google Reader en faisait de mon point vue et de loin le meilleur outil de lecture de flux RSS. La référence.

Google Reader étant mon principal outil de travail, je regrette évidemment cette décision qui me laisse un goût amer au fond de la gorge et me rappelle à quel point l’avenir de tous les services gratuits déployés par le géant de Mountain View – et plus particulièrement ceux qui n’exposent pas leurs utilisateurs aux publicités servies par sa régie – est incertain.

J’en viens donc tout naturellement à me poser la question suivante. Après Google Reader, à qui le tour ? Gmail ?! Au point ou nous en sommes, je ne serais même plus étonné mais rassurez vous. Avant Gmail, Feedburner est très certainement le prochain sur la liste noire… Ce bon vieux format de syndication RSS a semble-t-il du soucis à se faire…

Utilisateurs de Google Reader, pensez à récupérer la liste des flux auxquels vous êtes abonnés en vous rendant dans la section paramétrages de Google Reader (Paramètres > Importer/Exporter > Exporter vos informations) ou en utilisant Google Take Out et ce, de préférence avant le 1er juillet 2013…

RIP Google Reader…