TablettesTéléphones

Des photos inédites de prototypes d’iPhone et d’iPad qui révèlent des secrets embarrassants sur Apple

Le 30 juillet prochain s’ouvrira un procès durant lequel Apple et Samsung s’opposeront sur fond de guerre des brevets dans le but de savoir une bonne fois pour toutes lequel des deux copie l’autre. En préparation de ce procès, les avocats de chacune des deux parties doivent transmettre à la Cour les multiples et plus ou moins compromettants documents qu’ils se préparent à se jeter mutuellement au visage…

Un prototype embarrassant

Photos et maquettes de prototypes, correspondances par mail et autres documents internes rendus publiques; ces pièces à convictions nous apprennent bien des choses que nous étions censés ne jamais savoir au sujet des deux constructeurs. Parmi les nombreux prototypes d’iPhone et d’iPad que je vous invite à découvrir à travers l’énorme galerie de photos accessible plus bas, j’attire particulièrement votre attention sur l’un des tout premiers prototypes du smartphone d’Apple qui risque fort d’embarrasser les avocats de la société de Cupertino…

Comme vous pouvez le voir sur la photo d’introduction de cet article, le modèle de droite dessiné en 2006 par Shin Nishibori alors designer chez Apple et qui était identifié en interne sous la référence P2 ressemble en tous points aux actuels iPhone 4 et iPhone 4S. Faces avant et arrière plates en verre, cadre en métal aux coins arrondis, bouton unique centré au bas de l’écran de l’appareil et optique de caméra encerclé par une bordure métallique; ce prototype ressemble en effet aux quatrième et cinquième générations du smartphone d’Apple.

Samsung qui compte bien prouver que les designers de Cupertino se sont fortement inspirés des préceptes esthétiques de SONY pour réaliser ce prototype a ressorti la maquette de ce dernier (ci-dessus) dont la ressemblance avec l’iPhone 4 est plus que frappante et sur lequel avait été intégré le logo SONY en référence à la source d’inspiration de Nishibori.

Au cas ou cette preuve ne serait pas suffisamment accablante, Samsung joint à cette pièce à conviction un email (ci-contre) adressé en 2006 à Jonathan Ive par Richard Howarth dans lequel ce dernier suggère clairement à son confrère de s’inspirer de la vision de SONY dans le cadre de la conception de l’iPhone.

Je n’aimerai pas être à la place des avocats d’Apple au moment ou ceux de Samsung dégaineront ces documents… Reste à savoir si le fait de produire des pièces qui prouvent qu’Apple s’est inspiré des travaux d’un autre constructeur qui n’est aucunement impliqué dans cette affaire jouera ou non en faveur de la société coréenne…

Un comparatif sans appel

De son côté, Apple qui ne compte bien entendu pas se laisser faire a déposé auprès du tribunal un document selon moi bien plus accablant. Clair et difficilement contestable, le document en question (ci-contre) se présente sous la forme d’un comparatif opposant dix téléphones commercialisés par Samsung avant et après la sortie de l’iPhone. La preuve par l’image est sans appel, il a y bien eu un avant et un après iPhone. Du coup, j’aimerai encore moins être à la place des avocats de Samsung lorsque ceux d’Apple dégaineront ce document…

C’est donc clair, les deux parties impliquées ne se feront pas de cadeaux et le procès à venir s’annonce particulièrement tendu et riche en rebondissements. En attendant l’ouverture des hostilités, je vous laisse découvrir la fameuse et instructive série de photos inédites dévoilée dans le cadre de ce procès. Fort heureusement pour nous, certains de ces concepts n’ont jamais dépassé la stade du simple prototype…

Votre avis nous intéresse !

Je vous invite au passage à nous donner votre avis sur la question…

[poll id= »11″]

Steve

La trentaine bien entamée, Steve Hemmerstoffer plus connu sur la toile sous le pseudonyme Stagueve est l’éditeur du site NowhereElse.fr. Passionné de nouvelles technologies, gamer invétéré depuis la fin des années 80, amateur de cinéma, collectionneur de sneakers et gadgets en tout genres, Steve sévit sur le Web depuis le mois d’octobre 2006.

5 commentaires

  1. L’argument qu’aurait Apple concernant le changement général de modèle observé chez samsung n’est pas un argument en béton. En 2006 on a vu l’arrivée du PDA/organisateur combiné aux téléphones… Il était logique que TOUS les téléphone ayant cette fonction prenne le look de ces PDA, qui étaient de simple monobloc avec un grand écran. Dans ce cas Apple pourrait avoir la prétention d’attaquer Nokia, HTC, Motorola, et toutes les marques existantes, surfant tous sur la même vague.

    1. Ah mais clairement ! De mon point de vue, tous les constructeurs on suivi le mouvement après la sortie de l’iPhone. Comme je disais, il y a bien eu un avant et un après iPhone et ce dans l’ensemble du marché.

  2. Heu … si on y regarde de plus près on peut aussi dire qu’apple a copier LG, le LG viewty à été conçu et est sorti avant l’iphone et c’était un téléphone avec un grand écran tout tactile. D’ailleurs ce n’est qu’un des multiples exemple de téléphone de ce type.

    Ce qu’apple a fait c’est juste utiliser de l’existant et y ajouter un OS puissant quelques mois avant android son concurrent, si apple n’avait pas sorti l’iphone ca n’aurait rien changé au cours de l’histoire du tout on en serait au même point aujourd’hui. Faut arrêter le fanboyisme apple et croire que le monde serait différent si il y avait pas eu l’iphone.

    Bref Lg pourrait lui aussi déposer plainte contre apple pour avoir copier le concept du téléphone tout tactile

  3. Comme d’habitude, un constructeur lance un produit, d’autres intègrent le concept novateur dans leurs nouveau produit… Après l’instigateur de la révolution s’énerve et voilà la guerre des brevets est déclarée.
    Comme d’habitude, Mr Steve, très bel article, bien détailler. Félicitations pour votre magnifique site.
    Bonne continuation. :)

  4. Je pense que les torts sont partagés.

    D’un côté, on a Apple qui a véritablement lancé une nouvelle façon de concevoir le smartphone et la tablette, mais qui refuse d’accepter que la concurrence puisse proposer des produits similaires (le père Jobs avait déjà piqué une crise avec Windows), au lieu d’être fier de leur innovation et de prouver qu’ils font mieux que les autres.

    De l’autre, on a Samsung qui n’hésite pas à s’inspirer un peu trop de ce que fait Apple ; si selon moi on ne peut pas parler de contrefaçon, l’entreprise coréenne va parfois un peu loin dans l’inspiration, notamment du côté du look de certaines applis. Et je ne parle même pas du Samsung Store récemment ouvert au Canada.

    Au final, on a l’impression d’assister à un combat de cours de récré, arbitré par un juge qui peut très bien être un fanboy ou un hater. Passionnant.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer