Tests

Test : HTC Radar

Annoncés au début du mois de Septembre dernier, le HTC Radar et son cousin bodybuildé, le Titan commencent tranquillement à faire leur apparition chez nos opérateurs. J’ai donc eu l’occasion de tester un Radar gentiment prêté par la marque taïwanaise, et vous livre aujourd’hui mon avis.

Ce smartphone nous propose une coque unibody en aluminium brossé, complété par deux pièces de plastique doux, le tout ne prend quasiment pas les traces de doigts, c’est vraiment appréciable. Sur la face arrière trône aussi le capteur FSI à 5 mégapixels optimisé pour les conditions de basse luminosité, mais aussi le haut-parleur.

L’écran de 3,8“ SLCD occupe la majeur partie de l’écran, avec une résolution de 480×800 surplombé par une grille très fine et allongée protégeant le haut-parleur pour les appels téléphoniques. On retrouve aussi une caméra frontale à 0,3 mégapixels, et un capteur de proximité/luminosité. En bas, les trois boutons de navigation de Windows Phone, «retour, «home» et «recherche». Sur la tranche supérieur on distingue un port jack 3,5mm et le bouton Power/Hold, sur celle de gauche, le port micro-USB, et sur la tranche droite les boutons de volumes ainsi que le bouton dédié à l’appareil photo.
Globalement, la finition est très satisfaisante, aucun jeu ou craquement à déplorer, le design est selon moi réussi, les couleurs utilisées sont très bien assorties et les matériaux plutôt flatteurs. Le tout dans un poids correct de 135g. A noter que l’écran présent est un Gorilla Glass, un réel atout, avec sa résistance aux chocs et aux rayures.

C’est la dernière mise-à-jour de Windows Phone 7 qui anime le Radar, Mango. Au menu, sobriété, harmonie et fluidité. Durant 10 jours, l’appareil n’a souffert d’aucun ralentissement ou autre bug. Une fois déverrouillé, on arrive sur le menu «démarrer» sur lequel on peut glisser des applications et raccourcis choisis, à droite, la liste de toutes les applications installées. On a donc la preuve que la course au Ghz n’est pas toujours si utile.

Certains carrés de la page d’accueil sont animés, par exemple, celui de l’application photo affiche un diaporama des images présentes dans le téléphone.
Windows Phone est rempli de petites astuces, quand il est verrouillé, il suffit alors d’un appui long sur le bouton de l’appareil photo pour qu’il se lance.

HTC a intégré des applications assez utiles comme «Retouche Photo», «Météo», ou encore une application Youtube revisitée.
L’appareil photo nous offre sur le Titan ainsi que sur le Radar une fonction bien sympathique, le mode “Panorama“, il suffit de prendre une succession de photos en étant guidé par une ligne de points et le smartphone s’occupe d’assembler le tout, voilà le résultat :

Du côté de la musique, si vous vous souvenez un minimum des baladeurs Zune, on retrouve ici la même interface, très plaisante, qui a d’ailleurs largement inspiré le système en lui-même. On peut acheter de la musique sur Zune directement depuis le smartphone.

Oubliez «Shazam», on peut désormais rechercher une musique que l’on entend directement depuis Bing, une solution astucieuse, d’autant  que les recherches sont illimitées et gratuites.

Le capteur filme en HD 720p, la capture en 1080p n’étant pas encore arrivée sur les Windows Phones. La lecture d’une vidéo en 1080p, se fait sans broncher, aucun inquiétude à avoir.

Le navigateur internet embarqué est Internet Explorer Mobile 9. Alors oui, je vous vois venir d’ici, mais celui-ci est totalement différent du navigateur proposé sur les PC. il s’avère réellement performant, rapide et fluide. Il manque malgré tout le Flash, ce qui ne nous empêchera pas de pouvoir surfer sans problème sur la plupart des sites. A noter aussi que des fonctions de partage sur les réseaux sociaux ont été ajoutées avec l’arrivée de la dernière mise-à-jour.

Les applications sont, il faut l’avouer, assez peu nombreuses, mais on retrouve les classiques et les plus utiles : Facebook, Twitter, Foursquare, Evernote etc…
J’ai beaucoup apprécié la cohérence entre celles-ci, la logique d’ergonomie et toujours la même, on ne s’y perd pas, comme c’est parfois le cas sur Android.

Du côté de la synchronisation, les utilisateurs de Windows seront gâtés (logique?) avec le logiciel Zune qui s’inscrit remarquablement dans l’esprit Windows Phone. Pour les utilisateurs de Mac comme moi, il faudra se contenter de « Windows Phone Connector pour Mac », un logiciel de synchronisation banal et manquant de fonctions face à la version PC…

Pour conclure, le Radar est le premier smartphone qui m’a fait apprécier Windows Phone 7. Le hardware et le software agissent main dans la main, ce qui nous promet une réel fluidité dans l’interface, les fonctions sont quant-à elles complètes. HTC a rajouté son petit grain de sel pour notre plus grand plaisir. Le smartphone en lui-même dispose d’un finition remarquable, d’un écran résistant de qualité très correcte, le capteur photo est bon et facilite la capture en basse-luminosité, ainsi les photos ne sont pas brûlées par le flash. Seuls le Market Place assez vide (mais en progrès) et le manque de personnalisation m’apparaissent comme un réel frein à l’achat d’un Windows Phone 7, au passage amélioré avec Mango.

Fawaz

Passionné des nouvelles technologies, Fawaz est ce que l'on peut appeler un geek à plein temps, le monde de la high-tech n'a presque plus de secret pour lui. Il collectionne les smartphones et les chaussures quand il n'est pas en pleine veille sur son mac.

2 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Voir Aussi
Fermer
Bouton retour en haut de la page
Fermer