Ubunto-Mobile-Phones-Video

Hier, la société Canonical représentée par son PDG Mark Shuttleworth présentait officiellement son système d’exploitation mobile et 100% tactile baptisé Ubuntu for phones. Développé autour du kernel Android sans pour autant exploiter Java Virtual Machine, ce portage mobile de la célèbre distribution GNU/Linux (plus de 20 millions d’utilisateurs à ce jour) devrait être opérationnel et suffisamment stable pour tourner correctement sur les premiers smartphones compatibles d’ici le début de l’année prochaine.

En attendant, les plus impatients pourront commencer à faire mumuse avec une première version d’Ubuntu for Phones qui devrait être disponible sur certains terminaux tels que le Galaxy Nexus d’ici deux semaines.

remonterCaractéristiques et fonctionnalités

Principal atout mis en avant dans la présentation de ce nouvel OS mobile, Ubuntu for Phones hérite des capacités de convergence d’Ubuntu for Android et permet ainsi de transposer l’environnement de la plateforme sur n’importe quel écran ou moniteur équipé d’une entrée HDMI et ce simplement en reliant votre smartphone à l’aide d’une station d’accueil dédiée.

100% tactile, Ubuntu for Phones qui ne nécessite pas l’utilisation d’un bouton d’accueil physique exploite au maximum l’écran du smartphone sur lequel il est installé. Ainsi, les quatre  coins de l’écran font office d’autant de raccourcis vers vos applications favorites et diverses gestuelles permettent entre autres d’afficher les applications en cours d’exécution ou de basculer d’une application à une autre.

D’autres avantages tels que le support d’applications développées en HTML5, la mise à disposition d’un moteur de recherche universel comparable à celui d’Ubuntu Desktop, l’intégration du service de synchronisation et de stockage en ligne Ubuntu One ont également été mis en avant pour faire l’éloge d’Ubuntu for Phones.

remonterAperçu rapide d’Ubuntu for Phones

remonterUn sérieux concurrent ou juste une alternative de plus ?

L’annonce qui a été positivement accueillie par l’ensemble des spécialistes du secteur m’a plutôt laissé de marbre… Android, iOS, WP8, BB10, Firefox OS, Tizen, Sailfish, etc…; gratuites, libres et ouvertes ou payantes, encadrées et fermées; ce ne sont pas les solutions qui manquent et je me demande bien si l’arrivée sur ce marché déjà encombré d’un acteur supplémentaire est vraiment justifiée

ubuntu-mobile-00Je suis encore moins emballé vis-à-vis des spécificités qui caractérisent cet OS mobile. Je ne suis en effet pas convaincu que l’absence d’un bouton (physique ou sensitif) dissocié de l’écran soit judicieux en terme d’ergonomie.

Exploiter les quatre coins de l’écran tactile est une excellente idée mais Canonical n’a rien inventé et a simplement adapté les coins actifs d’OS-X à l’environnement tactile et mobile.

Rendre la liste des applications actives accessible d’un simple geste glissé sur l’écran est astucieux mais reste une simple adaptation tactile de ce qui se fait déjà sur le système d’exploitation mobile iOS d’Apple.

Accéder aux notifications et paramètres du terminal en tirant le haut de l’écran vers le bas a été emprunté à Android mais il faut bien avouer que le mode de sélection tactile de la section désirée avant déploiement est très astucieux.

Permettre à l’utilisateur de profiter de l’environnement de son smartphone sur un moniteur ou un téléviseur faisant alors office d’ordinateur est certes une excellente initiative mais je vous rappelle qu’Apple envisage très certainement de fusionner ses systèmes d’exploitations (OS-X et iOS) dans le but d’offrir une expérience similaire à ses clients.

Bref, Ubuntu for Phones améliore ce qui se fait déjà ailleurs en apportant certaines idées ingénieuses mais pas de quoi s’emballer outre mesure selon moi. Dans l’état actuel des choses tout du moins…

A titre de comparaison et même si je ne m’intéresse que très peu à ce système d’exploitation mobile, Microsoft a fait preuve de bien plus de créativité et pris beaucoup plus de risques dans le cadre du développement de WP8 qui se démarque clairement de la concurrence.

Alors oui, l’annonce du lancement prochain d’Ubuntu for Phones a sans aucun doute fait l’effet d’une bombe du côté des fervents défenseurs du libre et autres bidouilleurs en herbe et les entreprises porteront probablement un intérêt certain pour ce nouvel OS mais rallier les principaux constructeurs à sa cause et par extension séduire et toucher le grand public sera bien moins évident

Je pense d’ailleurs que Mark Shuttleworth et ses équipes en sont bien conscients et que leur objectif n’est pas de glisser leur système d’exploitation mobile dans la poche de Mr et Mme Tout Le Monde

remonterPrésentation détaillée d’Ubuntu for Phones

remonterGalerie d’images