Annoncé lors du MWC 2012, le One X s’annonce comme le nouveau haut-de-gamme de la gamme HTC, comprenant aussi le One S et le One V. Le pari est osé pour la marque, puisque le smartphone doit la sortir des mauvaises passes qu’elle traverse depuis plusieurs mois, entrainant avec une forte baisse des bénéfices.

Les caractéristiques techniques sont franchement excellentes, sur le papier, le One X mérite bien son statut de porte-drapeau :

  • Un grand écran SLCD HD (1280 x 720 pixel) mesurant 4,7“
  • Un processeur Nvidia Tegra 3 quadri-coeurs et 1Go de RAM
  • Un capteur rétro-éclairé de 8 mégapixels, avec flash LED et une caméra frontale de 1,3 mégapixels
  • Le Bluetooth 4.0  /  NFC  /  Wifi N

Design et prise en main
Le packaging est visuellement très réussi, mais peut-être un peu trop “écolo“. Et pour cause, la boite est fabriquée avec le bois des cagettes, l’ensemble apparait alors vraiment  cheap, c’est dommage.

Du côté de l’appareil, le design est reconnaissable, comme depuis quelques temps déjà sur la gamme HTC. Malgré ce manque de renouvellement criant, l’appareil est très bien fini, et semble vraiment solide, un très bon point. A l’avant de l’appareil, on retrouve le grand écran, trois touches sensitives, la caméra frontale, les détecteurs de proximité et luminosité, mais aussi une petite diode lumineuse caché dans la grille du haut-parleur. A l’arrière, ce sont le capteur photo et son flash LED qui trônent, accompagnés des pins pour le dock et du haut-parleur. Sur le dessus, on distingue la prise jack 3.5mm et le bouton de verrouillage/allumage, en dessous en revanche, rien n’est présent.
Le One X ne s’ouvre pas, en dehors de la petite trappe similaire à celles de l’iPhone pour y insérer sa Micro-SIM.

La prise en main est agréable, l’appareil est finalement plutôt léger. A noter que sa taille conséquente est un paramètre important qu’il vous faudra prendre en compte avant l’achat.

Interface, applications et intégration
Une fois l’écran du One X allumé, on se rend compte que Sense 4, l’interface maison, est vraiment très présente. Il n’empêche, l’ensemble est très cohérent et vraiment agréable à utiliser. Il est dommage que certains lags soient à déplorer, d’autant qu’à l’usage, ils s’avèrent vraiment désagréables. Autre point à prendre en compte, la singularité de Sense, le style de l’interface ne plaira pas à tout le monde, même si Android est très personnalisable. Malheureusement, le choix de la marque de ne pas avoir intégré de bouton menu physique fait qu’un bouton virtuel vient voler quelques lignes de pixels sur les applications non-adaptées à ICS, autant dire la majorité.


La navigation sur internet est très agréable, surtout sur un tel écran. Les pages se chargent rapidement, que ce soit avec le navigateur de base ou sur Chrome beta. Les paramètres sont nombreux, et la plupart restent accessible d’un seul clic dans l’application, bien utile.

Le multimédia est à l’honneur, et fait partie intégrante de la nouvelle stratégie d’HTC.
Du côté du son, c’est Beats Audio qui transforme l‘expérience-utilisateur. Activable ou avec n’importe quels écouteurs, ce simple égalisateur rehausse les basses et la clarté du son, sans pour autant nuire aux aigus, une réussite.
Le lecteur vidéo est quant à lui une petite déception. Alors qu’on aurait légitimement pu s’attendre à un effort d’HTC, les Divx et MKV ne sont pas lisibles par défaut. Heureusement, de nombreuses applications sur le Play Store vous permettront de contourner le soucis, et de pouvoir les lire en toute fluidité.

Avec de telles performances et un processeur habituellement réservé aux tablettes, l’autonomie s’annonce franchement moyenne. Et pourtant, après avoir effectué les premières mises-à-jours du One X, celle-ci s’avère très correcte, même s’il est compliqué de parler de l’autonomie quand on sait que chacun a des usages différents. En utilisation classique vous tiendrez largement la journée d’utilisation, prévoyez quand même de le recharger chaque jour.

Conclusion

Avec le One X, HTC entend bien susciter l’envie et ainsi, faire grimper les ventes. Le smartphone se montre très véloce, et agréable à utiliser avec le duo Ice Cream Sandwich et Sense 4.0. Le design général est plutôt réussi, mais reste classique. Malgré tout, l’écran n’est pas exempt de défauts, et les blancs apparaitront jaunis, c’est vraiment dommage. Il n’empêche, le One X est un excellent smartphone, qui satisfera n’importe quels type d’usage grâce à sa puissance monstre.

Une grand merci à Rue Du Commerce pour le prêt du One X.