L’insistante rumeur qui annonce l’imminence du lancement d’un iPad Mini ou iPad Nano refait surface plusieurs fois par an et ce depuis le lancement en 2010 de l’iPad premier du nom. Steve Jobs qui de son vivant s’était toujours formellement opposé à la commercialisation d’un tel produit n’étant plus de ce monde, Tim Cook et ses équipes ont désormais le champ libre et ceux qui ont toujours été persuadés que cette rumeur finirait par se confirmer pensent que le moment est donc venu. Je suis bien moins convaincu et l’ai exprimé à plusieurs reprises mais qui sait…

remonterUn marché tentant mais pas forcément rentable

Générer toujours plus de ventes et par extension dégager un maximum des bénéfices, voici le seul et unique but d’une entreprise comme Apple. Révolutionner des marchés ciblés, parfois même en créer de nouveaux et améliorer notre quotidien en inventant des produits révolutionnaires ne sont que les moyens employés par la Pomme pour atteindre ses objectifs.

Si elle devait effectivement voir le jour, la fameuse version réduite de la tablette d’Apple débarquerait sur un marché qui a certes le vent en poupe mais qui n’est pas forcément profitable pour ses acteurs. A titre d’exemple, Google qui a récemment lancé sa propre tablette tactile miniature baptisée NEXUS 7 a déclaré ne pas faire le moindre bénéfice sur les ventes de ce produit dont le prix a été fixé à 199€ pour la version 8Go. A ce prix la, on imagine en effet difficilement comment Google et ASUS pourraient grappiller le moindre Euro.

En sachant que les produits commercialisés par Apple ont toujours été et sont encore aujourd’hui les fruits de plusieurs années de recherches et travail d’ingénierie de haute voltige, on imagine encore plus difficilement comment Tim Cook et ses équipes pourraient être en mesure de gagner de l’argent sur un tel produit. Certains vous répondront qu’Apple n’aurait qu’à exploiter les talents de ses ingénieurs à contre sens afin de concevoir un sous-produit abordable mais penser qu’Apple puisse glisser de la sorte dans le but de proposer des produits au rabais tient selon moi de l’ignorance patentée. Alors d’accord, Apple a petit à petit mais depuis plusieurs années déja gommé son image de marque élitiste et les multiples Apple Stores qui poussent comme des champignons à la surface de notre planète en sont la preuve. Oui, Apple est une marque grand public mais ne sera jamais une enseigne Discount.

remonterOui mais…

Oui mais ça doit quand même sérieusement les démanger chez Apple de venir semer la pagaille au sein de ce nouveau marché. Lors d’une récente conférence financière, Tim Cook avait d’ailleurs déclaré qu’Apple voulait éviter de créer un effet de parapluie tarifaire soit de régner sur un marché haut de gamme en négligeant les sous-marchés et ainsi laisser le champ libre à la concurrence.

Aujourd’hui, Ryan Jones qui a étudié la question apporte sa pierre à l’édifice que les plus enthousiastes construisent depuis bien longtemps. En se basant sur l’historique des iDevices, Jones met en évidence une stratégie commerciale commune à l’iPhone, aux iPod et à l’iPad. Ainsi et comme vous pouvez le voir sur les schémas comparés dans l’illustration qui suit, les trois gammes suivent une évolution tarifaire commune au sein de laquelle les tarifs des produits de chaque gamme régressent à mesure que les générations se succèdent. Ainsi, Jones révèle une tranche tarifaire comprise entre 1$ et 300$ qui resterait selon lui à occuper.

Pour information, notez que les coûts de production d’un Nouvel iPad ont été estimés à un peu plus de 300$… Plus de 300$ sorti d’usine…

Je ne suis pas un analyste réputé, loin de là mais Jones prend selon moi des raccourcis simplistes qui lui permettent de nous soumettre une théorie au premier abord convaincante mais un détail qui a son importance me laisse penser que les chemins qu’il emprunte pourraient bien le mener vers une impasse… En effet, comparer l’évolution tarifaire du smartphone d’Apple avec celle de sa tablette tactile pour combler ce vide me paraît absurde et ce pour une simple et bonne raison. Les subventions apportées par les opérateurs téléphoniques sur les modèles simlockés (NDLR: vendus avec abonnement) inclus dans le diagramme relatif à l’iPhone ne se pratiquent qu’exceptionnellement dans le cas de l’iPad et occupent justement la fameuse tranche dans laquelle Jones veut insérer l’iPad Mini.

remonterEt l’iPod Touch dans tout ça ?

J’attire enfin votre attention sur un autre paramètre jusqu’à présent ignoré de tous et qui concerne donc l’iPod Touch. Le baladeur tactile d’Apple dont les ventes ont reculé de 21% au premier et de 15% au deuxième trimestres de cette année résisterait il à la concurrence du cousin éloigné que serait l’iPad Mini ? Actuellement commercialisé au tarif de 199€ dans sa version d’entrée de gamme, l’iPod Touch devra inévitablement subir une importante baisse de tarif ou disparaître dans le cas ou une tablette miniature commercialisée aux alentours de 200€ devait venir compléter la gamme iPad.

Etant donné qu’il me semble peu probable qu’Apple puisse tirer les prix du Touch suffisamment pour lui permettre de survivre à l’arrivée d’un iPad Mini vendu à moins de 200€, il ne lui resterait plus qu’à tirer se révérence. J’ai du mal à imaginer ce scénario, dans l’immédiat tout du moins…

Notez qu’une rumeur que personne n’aura attendu pour s’accorder sur le fait qu’Apple puisse être sur le point de dévoiler une nouvelle version de son baladeur tactile vient de faire son apparition. La génération actuelle ayant été lancée sur le marché en septembre 2010 soit près de deux ans en arrière, il va sans dire qu’une mise à jour de la gamme s’impose. Les quatre générations d’iPod Touch ayant toutes sans exception été dévoilées à l’occasion du traditionnel Music Event de septembre, il n’était pas franchement nécessaire d’être un illustre visionnaire pour faire un tel pronostique. Quoi qu’il en soit, l’arrivée d’une cinquième génération d’iPod Touch devrait pousser le tarif d’entrée de gamme vers le bas. Encore faut il comme je le disais plus haut, être en mesure de réduire encore un peu plus sur ce prix en sachant que les coûts de production de l’iPod Touch ont été estimés à un peu moins de 150$.

Je profite de cet article pour vous glisser une vidéo filmée à l’entrée d’un Apple Store chinois devant lequel il n’y avait pas foule pour le lancement du Nouvel iPad. Les importations de contrebande qui auraient permis à un grand nombre de chinois de se procurer le Nouvel iPad avant son lancement officiel dans leur pays seraient en cause.

remonterVotre avis nous intéresse !

Pour finir, je vous invite bien évidemment à nous donner votre avis sur la question en répondant au sondage ci-dessous mais également en nous donnant vos arguments via le formulaire de commentaires de cet article.

Pensez vous qu'un iPad Mini finira par voir le jour ?

Résultats

 
Loading ... Loading ...