Dans le domaine du jeu vidéo, on a souvent l’habitude d’opposer deux genres : les jeux indépendants et les jeux distribués par de grands éditeurs. A mi-chemin entre les deux se trouvent les jeux vidéos financés par le crowdfunding…

remonterQu’est ce que le crowdfunding

Le crowdfunding est la réunion d’un grand nombre de personnes souhaitant aider à financer un projet. Partant du principe que le nombre fait la force, il est proposé aux internautes d’investir ou bien de donner quelques sous afin de soutenir un projet qui leur plaît. Et il peut s’agir de tout type de projet ! Les plus fréquents sont les productions d’albums et l’artiste Grégoire en est le parfait exemple puisque son album a Toi+Moi qui l’a rendu connu du grand public a été financé via un crowdfunding sur le site MyMajorCompany, principal représentant du financement participatif en France.

Un dédommagement, prenant souvent la forme de goodies ou bien du produit final (l’album du chanteur, un exemplaire du roman publié,…) est quasiment systématiquement attribué aux personnes investissant leur argent dans le projet.

Si les chanteurs et écrivains sont à l’honneur sur de tels sites, il arrive que le jeu vidéo s’y invite et les sommes considérées, incomparables aux quelques dizaines de milliers d’euros à dépenser pour un album ou un roman, atteignent parfois plusieurs millions d’euros !

remonterLe crowdfunding et le jeu vidéo, une affaire qui roule

C’est via Internet que se retrouvent les co-producteurs investissant dans le crowdfunding. Partant de ce constat, il n’est pas étonnant que les amateurs de jeux vidéos, très présents sur la toile, soient enthousiasmés par ce système et prêts à participer.

Et il semble que depuis quelques mois, les créateurs de jeux vidéos se soient passés le mot ! On retrouve des équipes composées d’anciens créateurs de jeux à succès (Fallout, Morrowind, KOTOR,…) se regroupant avec un projet commun et un seul manque : l’argent. Et les internautes se montrent prêts à les aider ! Ainsi, Planetary Annihilation a récolté plus de 2 millions de dollars ! Afin d’encourager les futurs joueurs à donner davantage, des objectifs sont fixés, et le jeu amélioré en fonction. Ainsi, pour le Project Eternity, et à quelques heures de la fin, une immense cité sera ajoutée au jeu si 300.000$ supplémentaires sont récoltés, offrant ainsi de nombreuses heures de jeu en plus. Depuis l’objectif de base d’1 million de dollars, et à chaque palier, de nombreuses features ont été ajoutées telles que des classes supplémentaires, un support pour Linux et Mac, de nouvelles régions, une traduction française, … Et c’est au final plus de 3 millions qui ont été récoltés, pour un jeu prévu pour 2014.

remonterDe l’eSport financé via le crowdfunding

Le développement de jeux n’est pas le seul à profiter de ce système de financement. Dernièrement, ce sont les commentateurs français de League of Legend qui ont emboîté le pas, faisant financer leur futur tournoi par les internautes. Ainsi, Tales Of The Lane a récolté plus de 90.000€ en quelques semaines ! Une première dans l’eSport et une démonstration que la communauté est capable de soutenir des projets de ce type.